loader

LIVRAISON À 1 EURO EN FRANCE À PARTIR DE 60 EUROS D'ACHAT

En stock

Livraison standard 3 à 7 jours

la-deviniere-beeckman-cover
la-deviniere-beeckman-1
la-deviniere-beeckman-2
la-deviniere-beeckman-3
la-deviniere-beeckman-5
la-deviniere-beeckman-7
la-deviniere-beeckman-8
la-deviniere-beeckman-9
la-deviniere-beeckman-11

La Devinière

Si tu ne viens pas je te scalpe

Vincen Beeckman

delpire & co

Date de parution : 03/11/2022
Poids 800 g / Dimensions 18.5 x 25.6 cm / 192 pages / Textes en français et en anglais
ISBN 9791095821557

Ce petit univers te salue ou t’ignore. Tu souris. Tu discutes, tu joues aux échecs. Tu as froid pour lui, tu souffres avec elle, tu trembles avec lui. Tout est étonnant et tout est naturel. 
Vincen Beeckman

Par sa pratique collaborative de la photographie, Vincen Beeckman réussit à abolir la distance avec ses sujets et nous invite à rencontrer les résidents de La Devinière.
Ce centre de psychothérapie institutionnelle, fondé en 1976 par Michel Hock comme une alternative à l’hôpital psychiatrique, fut créé pour accueillir une vingtaine d’enfants atteints de troubles mentaux et réputés incurables. Ils y résident toujours aujourd’hui. Libres de leurs mouvements, les pensionnaires organisent leurs journées selon leurs besoins avec l’encadrement d’une équipe thérapeutique attentive.
La Devinière livre un récit intime et puissant de la vie et des différents états d’esprit de ce groupe qui vit ensemble depuis de longues années dans ce lieu pensé pour lui. Fidèle à sa pratique engagée de la photographie, Vincen Beeckman prend le temps de construire des relations sincères et solides. Chaque semaine ou presque, il se rend au centre pour rencontrer les « gosses » comme ils sont familièrement appelés par l’équipe thérapeutique qui les suit depuis leur plus jeune âge. Il joue avec eux aux échecs ou au Uno, participe aux fêtes et anniversaires, partage les drames et les angoisses, apporte des cadeaux et en reçoit. Il montre ses photographies et tient un journal qu’il rédige souvent en leur présence.

Il y rencontre « Jean-Claude, “l’homme le plus fort du monde”, qui s’entraîne à soulever des charges qu’il fabrique avec tout ce qu’il trouve ; Éric, un génie de la construction, qui dessine, planifie et construit des cabanes ; Laeticia, fan de AC/DC, qui a toujours un nouvel amoureux ; ou encore Vincent qui déchire les photos et les donne à Jean-Luc, passionné de puzzles, qui les recolle…».

L’ouvrage alterne des séquences photographiques et des extraits du journal de Vincen Beeckman, reproduits en fac-similé. Les textes répondent aux photos dans un style vif et direct, presque télégraphique, racontant l’instantané, l’absurde, les joies, les apaisements, les cris, les tensions, les créations, les jeux et les amours. Leurs vies apparaissent au fil des pages avec une netteté grandissante. Brutes, parfois brutales. Mais subtilement elles rencontrent celle du commun des mortels : on y parle coiffure, chaussures, confinement, fêtes et vaccins. Vincen Beeckman a construit ce récit avec eux. Jean-Luc, Philippe, Éric ont réalisé l’image de la couverture ainsi que la scénographie de l’exposition qui sera présenté au musée Arts et marges de Bruxelles. Pour le photographe, le moment important sera celui où tous découvriront l’ouvrage et l’exposition.

Autres titres disponibles

Contactez-nous
Nom
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.