LAURÉATE
PRIX DU LIVRE DE L'ANNÉE 2020

GLORIA OYARZABAL
WOMAN GO NO’GREE

Editorial RM et Images Vevey
Barcelone, et Vevey, Suisse, 2020
Conception : Alberto Salván, Tres Tipos Gráficos

Dans Woman Go No’Gree, Gloria Oyarzabal pose une question : « Pouvons-nous supposer que dans toutes les sociétés, les relations sociales sont organisées autour des différences sexuelles biologiques ? » Oyarzabal aborde cette question en explorant le colonialisme et le féminisme blanc en Afrique de l’Ouest à travers l’utilisation d’images trouvées, d’archives et de ses propres photographies. Inspirée par les textes d’Oyèrónkẹ́ Oyěwùmí et d’Ifi Amadiume, Oyarzabal soulève la question des effets du cadre occidental dans lequel s’entend le genre et le féminisme, ceci non sans aborder sa propre blancheur et sa situation privilégiée, s’impliquant dès la couverture dans un texte imprimé en gras et en vert. « Ce qui est frappant dans cette déclaration sur la couverture, c’est la reconnaissance de sa blancheur, de son privilège et de sa colonisation mentale », note Susan Meiselas, membre du pré-jury. « Elle ose associer des images d’archives à un regard contemporain, nous laissant le soin de démêler les niveaux de lecture et déchiffrer les codes grâce à de longues légendes. »
« Le fond et la forme du livre sont tous deux convaincants. L’artiste propose un excellent dialogue autour de la déconstruction de l’idée du regard et de ‘l’autre’ », déclare Damarice Amao, membre du jury final. « La mise en page et la conception graphique intelligente, inventive, voire déstabilisante, servent très bien son objectif ». Dans ce livre magnifiquement conçu et bien pensé, Oyarzabal met le spectateur au défi de s’attaquer à ses propres préjugés.

Gloria Oyarzabal est une artiste espagnole qui partage son temps entre la pratique de la photographie, du cinéma, et de l’enseignement. Entre 2009 et 2012, elle vit Bamako, Mali, travaillant sur le concept de la construction de l’ « idée de l’Afrique », mêlant des héritages de la colonisation comme de la décolonisation, analysant les nouvelles tactiques du colonialisme, et les mouvements féministes africains.