Luis Carlos Tovar – Jardín de mi Padre

En 1980, le père de Luis Carlos Tovar, Jaime Tovar, était enlevé par les FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie). La seule « preuve de vie » établissant qu’il était encore en vie fut un Polaroid envoyé par le groupe à la famille de Tovar. Ce Polaroid constitue le point de départ pour Jardín de mi Padre qui s’engage dans une réflexion profonde et poétique sur la mémoire et l’héritage du passé. Plutôt qu’un récit spécifique enraciné dans la logique photographique, le livre tisse ensemble des photographies, des cyanotypes, et divers éléments d’archives pour créer un essai visuel désorientant mais captivant qui déploie le médium de manière puissante et créative. « Le voyage que l’on entreprend, que ce soit du point de vue de la mémoire, de la famille, de la violence d’État ou du traumatisme, est un voyage qui complique et fragilise notre compréhension du passé et du présent, » déclare Oluremi Onabanjo, « ce qui est important dans notre compréhension de ce que peuvent accomplir les livres de photographies en 2020. »

Editorial RM et Musée de l’Elysée
Barcelone, et Lausanne, Suisse, 2020
Conception : Nicolas Rouvière

editorialrm.com, elysee.ch

Luis Carlos Tovar – Jardín de mi padre – FR from Musée de l’Elysée on Vimeo.

Cemre Yeşil Gönenli – Hayal & Hakikat: A Handbook of Forgiveness & A Handbook of Punishment

CATÉGORIE LIVRE DE L’ANNÉE : 10 TITRES

CATÉGORIE CATALOGUE : 5 TITRES

CATÉGORIE PREMIER LIVRE : 20 TITRES